LES VITAMINES

VITAMINE A

Définition

Le terme 'vitamine A' regroupe un ensemble de composés dont l'activité chez l'homme, est semblable. Le composé le plus actif et le plus abondant est le rétinol.

Source

● La Vitamine A peut provenir de deux sources:
    ○ rétinol ou esters de rétinol présent tel  quel dans les aliments (foie, oeufs, lait)
  ○ transformation de précurseurs en rétinol. Ces précurseurs sont essentiellement l'alpha- et le béta-carotène, et les cryptoxantines. Ces composés sont aussi appelés " pro-vitamine A ", leurs molécules sont colorées en rouge-orangé et ils appartiennent au groupe des caroténoides. On les trouve dans beaucoup de légumes et de fruits. Cette deuxième source constitue une part importante de l'apport alimentaire en vitmine A.

● A cause de cette diversité de provenance, les quantités de vitamine A ne sont pas citées en grammes mais en Equivalents Rétinol (ER,RE) ou en Unités Internationales (UI). Un Equivalent Rétinol est égal à 1µg de rétinol ou 3,33 Unités Internationales. Théoriquement, un ER est aussi égal à 6µg de béta-carotène ou 12µg de cryptoxanthines. Mais ces équivalences avec les caroténoides sont actuellement contestées, et il faudrait en réalité 10µg de béta-carotène pour donner 1 ER et 20µ de cryptoxanthines.    

Métabolisme

● Après son absorption intestinale ou bien après transformation des caroténoides en rétinol dans la muqueuse intestinale, la vitamine A passe dans la circulation lymphatique et arrive au foie. L'absorption intestinale du rétinol est plus intense que celle des caroténoides (coefficient de l'ordre de 80% contre 35%). L'absorption intestinale de la vitamine A et des caroténoides est conditionnée par un apport suffisant en matières grasses (huiles, beure, graisse). La conversion des caroténoides en rétinol est moins efficace voire nulle en cas de carence nutritionnelle. 
Le foie est le lieu de réserve principal de l'organisme, il stocke 50% à 80% de la vitamine A totale de l'organisme. Une grande partie de la vitamine A nouvellement absorbée est donc mise en réserve dans le foie. Le foie libère ensuite la vitamine A en fonction des besoins de l'organisme. Cette libération de fait dans le plasma sanguin et le rétinol y est fixé à un transporteur : la protéine transporteuse de rétinol ( en anglais RBP). Les concentrations plasmatiques de vitamine A sont très dépendantes des concentrations de RBP, et inversement la RBP ne peut être libérée dans le plasma que si les réserves en rétinol sont suffisantes. Une concentration isolée de vitamine A sanguine est considérée pour cette raison comme un mauvais indicateur de défcit ou de carence en vitamine A : c'est l'homéostasie du rétinol.


Rôles

●  Vision
La vitamine A joue un rôle important dans la vision. Dans les cellules en batonnet de la rétine, le rétinal,un dérivé du rétinol, se combine à la rhodopsine pour former un composé hautement sensible à la lumière. La lumière va scinder ce composé, ce qui va libérer de l'énergie et stimuler les terminaisons nerveuses directement connectées. Ce capteur va ensuite transmettre une image au cerveau par l'intermédiaire des nerfs optiques. L'un des premiers signes de carence vitaminique A est une mauvaise vision sous faible éclairage.
●  Croissance
De nombreuses études ont montré que la vitamine A était essentielle à la croissance. Une carence conduit en quelques semaines à une perte d'appétit, une perte de poids et un arrêt de croissance. 
Développement de la peau et des muqueuses
La vitamine A joue un rôle important dans l'évolution des cellules de la peau et des muqueuses. En son absence, les cellules se chargent en kératine, une protéine rigide, et perdent progressivement de leurs capacités. Ces altérations atteignent peu ou prou tous les tissus, mais au niveau de l'oeil les effets sont plus prononcés. On constate des lésions minimes au début d'une carence, et elles deviennent graves et irréversibles si l'apport reste insuffisant. L'effet de la vitamine A sur la division cellulaire et la différenciation s'explique probablement par la transformation du rétinol en rétinoides, molécules qui règlent au niveau moléculaire le fonctionnement de la cellule et ses divisions.
● Effet anti-infectieux
Les altérations de la peau et des muqueuses expliquent en partie la sensibilité aux infections en cas de carence vitaminique A. Même des états pré-carentiels peuvent induire des modifications au niveau des muqueuses respiratoires.
Un apport insuffisant se manifeste en outre par une baisse de compétences des cellules immunitaires : lymphocytes T principalement. Dans cette action, les caroténoîdes interviennent également.


Carence

La carence en vitamine A est très fréquente dans les pays en voie de développement, si elle est moins fréquente dans les pays industrialisés elle n'est pas totalement absente. Les causes sont principalement les insuffisances d'apport et les déficits causés par certaines maladies ou leur traitement.
Dans les pays en voie de développement, la carence en vitamine A est la principale cause de cécité, elle est également responsable d'une mortalité infantile élevée après infection principalement par la rougeole.
Dans les pays industrialisés, les états carenciels sont moins profonds et leurs signes sont donc plus discrets : mauvaise vision de nuit, sécheresse de la peau, susceptibilité accrue aux infections virales et bactériennes.





Apports

● Les recommandations CEE en matière d'apport journalier minimal en vitamine A sont les suivantes :

Nourrissons      0 - 1 an                 350 ER
Enfants              1 - 3 ans              400 ER
                           4 - 6 ans             400 ER
                           7 - 10 ans            500 ER
                           11 - 14 ans           600 ER
Hommes adultes > 14 ans          700 ER
Femmes adultes > 14 ans           600 ER
Grossesse                                  700 ER
Allaitement                                 950 ER

● Les aliments les plus riches en vitamine A sont par ordre décroissant : l'huile de foie de morue, les foies de poissons, les foies animaux, le beurre, les oeufs, les fromages et le lait.

  

Toxicité

● Les apports excessifs en vitamine A peuvent avoir des effets toxiques, tout apport supplémentaire doit donc ëtre contrölé pour ne pas risquer de surcharge. Les effets toxiques apparaissent rarement, par ingestion d'aliment riche en vitamine A (consommation excessive de foie par exemple : le foie contient de 2.000 à 15.000 ER pour 100g)

● Des apports de 30.000 ER par jour chez l'adulte, 3.600 ER chez l'enfant, peuvent provoquer des effets toxiques à partir de 6 à 8 mois. Ces effets se traduisent par une perte d'appétit, une peau irritée et sèche, une perte de cheveux, des nausées et vomissements, un épaississement des os, un gros foie. Un excès de vitamine A pendant la grossesse induit des malformations chez le foetus. Par mesure de prudence, la Société Américaine de Tératologie recommande tout de mëme de ne pas dépasser 3.000 ER par jour chez la femme enceinte.


VITAMINE B1

Définition

Le nom chimique de la vitamine B1 est " thiamine ", terme qui sous entend sa structure chimique incluant à la fois un atome de Soufre et une fonction amine quaternaire. La forme active est en fait le pyrophosphate de thiamine, seul composé à activité vitaminique B1. Des modifications, même mineures de cette molécule annulent son activité vitaminique.

Source

On trouve la thiamine en quantités importantes dans la viande, le foie, les rognons, la levure de bière, les céréales (riz, blé), le pain complet, le soja. Dans ces céréales, la thiamine est surtout présente dans les enveloppes externes, ce qui explique la survenue de carences en cas d'affinage trop complet des farines et des graines des céréales.

Métabolisme

Absorption
L'absorption intestinale de la thiamine se fait dans le duodénum par un processus actif et saturable. Lorsque l'absorption active est à son maximum, une diffusion passive intervient. Après absorption intestinale, la thiamine est rapidement phosphorylée dans le foie pour donner le pyrophosphate de thiamine, forme active de la vitamine B1.
Transport
Dans le sang, on trouve environ trois quarts de forme phosphorylée, et un quart de forme libre. La vitamine B1 circule surtout dans les cellules sanguines: leucocytes, érythrocytes et plaquettes sanguines. Les oganes les plus riches en vitamine B1 sont le coeur, le foie, le cerveau et les reins. Mais il n'esiste pas de stockage pour la vitamine B1, les excès d'apport sont rapidement éliminés, il faut donc un apport régulier pour éviter tout déficit. En cas d'insuffisance d'apport, les premiers troubles apparaissent dans les jours suivants. Il en est de même en cas d'augmentation des besoins (alcoolisme, diarrhée).
La concentration en tiamine est de 20 à 75µg/l dans le sang total,18 à 62µg/l dans le sérum, 80µg/l dans les globules rouges et 675µg/l dans les globules blancs.
Elimination
La thiamine et ses métabolites sont éliminés par voie rénale. En cas d'apport excessif, la vitamine B1 inchangée est rapidement éliminée dans les urines.
Il existe aussi une petite élimination fécale et sudorale.

Rôles

Rôles biochimiques 
Le pyrophosphate de thiamine est indispensable à l'action de certains enzymes: alphacétoacide-deshydrogénases, trancétolase. Ces réactions jouent un rôle important dans la production d'énergie, elles ont ainsi une action vitale pour la cellule.
Rôles biologiques
Le cerveau et le système nerveux central puisent leur énergie principalement dans l'oxydation du glucose. Or la vitamine B1, par ses rôles de cofacteurs enzymatiques, conditionne la production d'énergie par cette voie; le déficit se traduira donc par des dysfonctionnements neurologiques.
Pour cette même raison, le coeur et le myocarde sont très sensibles aux carences en thiamine.
Enfin, sans thiamine, l'appétit disparaît pour faire place à l'anorexie.
Le béri-béri exprime ces symptômes de facon variable en fonction des habitudes alimentaires. Dans la forme sèche du béri-béri on observe surtout des polynévrites avec troubles de la marche, dans la forme humide on a surtout des atteintes cardiaques, enfin la forme cérébrale (encéphalopathie de Gayet-Wernicke) avec symptomes neuro-psychiatriques.
La carence pourra être décelée par un dosage de vitamine B1 dans le sang, dans les urines, pardosage de l'activation des trancétolases érythrocytaires.
   

Carence

Une carence d'apport peut apparaître après consommation prolongée de céréales et farine trop raffinées (farine blanche, riz blanc poli), par régime alimentaire deséquilibré. Dans les pays industrialisés, les roupes à risque de carence sont les alcooliques chroniques, les malabsorptions, les personnes âgées, les patients traités par alimentation parentérale, les maladies génétiques thiamine sensibles.
Les signes de carence sont:
  - asthénie, perte de poids, anorexie, constipation, troubles gastriques
     -  atteinte nerveuse périphérique: atrophie musculaire, douleurs musculaires, paresthésies, abolition des réflexes tendineux
     - modifications de l'électrocardiograme
L'anorexie accompagnée parfois de vomissements intervient en premier.





Apports

Apports nutritionnels conseillés en thiamine:
Nourrissons   0-1an        0,4mg/j
Enfants          1 à 3 ans   0,7mg/j
                       4 à 9 ans   0,8mg/j
                       10 à 12 ans   1,2mg/j
Hommes, adolescents, adultes  1,5mg/l
Femmes, adolescentes, adultes 1,3mg/l
Grossesse                                   1,8mg/l
Adultes, dépenses énergétiques élevées 1,8mg/l

   

VITAMINE B6

Définition

Trois composés présentent une activité vitaminique B6 : la pyridoxine, le pyridoxal et la pyridoxamine. Ces trois molécules peuvent être transformées en phosphate de pyridoxal qui est en réalité la seule forme active de vitamine B6. L'activité vitaminique B6 est mesurée en équivalents mg de pyridoxine.

Source

Les aliments les plus riches en vitamine B6 sont, par ordre décroissant : les levures, le germe de blé, le foie de veau, de mouton, le jambon, le poulet, les farines, les fruits et légumes, les oeufs. Le lait et les laitages ne contiennent que peu de vitamine B6.

Métabolisme

Absorption
Les molécules composant la vitamine B6 sont absorbées par diffusion passive. Elle se fait dans le jéjunum pour la pyridoxine et par diffusion lente, dans l’iléon pour le phosphate de pyridoxal et la pyridoxamine et par diffusion plus rapide. Une fois absorbés, les trois composés sont rapidement captés par le foie, et transformé en phosphate de pyridoxal. Le foie représente donc le lieu de stockage le plus important pour la vitamine B6.
Transport
Dans le sang, on trouve surtout du pyridoxal, puis par importance décroissante, du phosphate de pyridoxal, de la pyridoxine, et de la pyridoxamine. Dans le plasma la vitamine B6 circule principalement sous forme liée à l’albumine. Il y a environ deux fois plus de vitamine B6 dans les globules rouges que dans le plasma. L’entrée de la vitamine B6 dans le globule rouge se fait également par diffusion passive.

Elimination
La vitamine B6 est éliminée par le rein, essentiellement sous forme d’acide 4-pyridoxique. Cet acide est formé par le foie et le rein par transformation du pyridoxal sous l’action d’une enzyme FAD-dépendante. Environ le moitié de la vitamine B6 absorbée chaque jour est ainsi éliminée dans les urines.

Rôles

Par son action de cofacteur enzymatique, la vitamine B6 joue un rôle important dans le métabolisme des amino-acides. La vitamine B6 est ainsi un cofasteur essentiel de nombre de décarboxylases, de désaminases et de transaminases. Des médiateurs vitaux sont produits par ces réactions : on peut citer l'histamine, la dopamine, la sérotonine, l'acide gamma amino-butyrique. Les réactions de transamination sont, quant à elles, indispensable au métabolisme des amino-acides.

Carence


Une carence expérimentale en vitamine B6 seulement laisse apparaître les premiers signes en 2 - 3 semaines. Ils consistent en une dermatite séborrhéique, une chéilite et une glossite. S'y associent des signes neuropsychiatriques comme l'asthénie, la dépression, l'irritabilité. Plus tardivement apparaissent une polynévrite distale, paresthésies et amyotrophie. Parfois apparaissent une anémie microcytaire et un déficit immunitaire.
Les sujets à risques de carence en vitamine B6 sont : Malades malnutris ou dénutris, surtout pendant la grossesse et l'allaitement. Les personnes alcooliques Les malades traités par l'izoniazide, certains contraceptifs. Les personnes hémodialysées Les femmes enceintes ou allaitantes Les personnes sous alimentation parentérale Les personnes tabagiques Certaines maladies héréditaires du métabolisme : homocystinurie, cystathioninurie, hyperornithinémie, certaines oxaluries.


● Diagnostic de la carence
Il peut être affirmé par un dosage plasmatique de phosphate de pyridoxal. Cette concentrations doit être supérieure à 30nmol./l (7,5 µg/l)


● Traitement de la carence 
En cas de carence affirmée, les doses utilisées sont de 100 à 500 mg par jour. Dans les cas de traitement préventif et de maladies métaboliques, ces doses sont adaptées cas par cas.
La vitamine B6 n'est pas toxique à dose normale, cependant pour des apports dépassant 1g/jour administrés au long cours on peut observer des polynévrites, une diminution de la mémoire et une augmentation des transaminases sériques.







Apports

Apports nutritionnels conseillés en thiamine:
Nourrissons   0-1an        0,6mg/j
Enfants          1 à 3 ans   0,8mg/j
4 à 9 ans   1;4mg/j
10 à 12 ans   1,6mg/j
Hommes, adolescents, adultes  2,2mg/l
Femmes, adolescentes, adultes 2,0mg/l
Grossesse                                   2,5mg/l


Toxicité

La vitamine B6 n'est pas toxique à dose normale, cependant pour des apports dépassant 1g/jour administrés au long cours on peut observer des polynévrites, une diminution de la mémoire et une augmentation des transaminases sériques.


VITAMINE B8

Définition

Le nom chimique de la vitamine B1 est " thiamine ", terme qui sous entend sa structure chimique incluant à la fois un atome de Soufre et une fonction amine quaternaire. La forme active est en fait le pyrophosphate de thiamine, seul composé à activité vitaminique B1. Des modifications, même mineures de cette molécule annulent son activité vitaminique.

Source

On trouve la thiamine en quantités importantes dans la viande, le foie, les rognons, la levure de bière, les céréales (riz, blé), le pain complet, le soja. Dans ces céréales, la thiamine est surtout présente dans les enveloppes externes, ce qui explique la survenue de carences en cas d'affinage trop complet des farines et des graines des céréales.

Métabolisme

Absorption
L'absorption intestinale de la thiamine se fait dans le duodénum par un processus actif et saturable. Lorsque l'absorption active est à son maximum, une diffusion passive intervient. Après absorption intestinale, la thiamine est rapidement phosphorylée dans le foie pour donner le pyrophosphate de thiamine, forme active de la vitamine B1.
Transport
Dans le sang, on trouve environ trois quarts de forme phosphorylée, et un quart de forme libre. La vitamine B1 circule surtout dans les cellules sanguines: leucocytes, érythrocytes et plaquettes sanguines. Les oganes les plus riches en vitamine B1 sont le coeur, le foie, le cerveau et les reins. Mais il n'esiste pas de stockage pour la vitamine B1, les excès d'apport sont rapidement éliminés, il faut donc un apport régulier pour éviter tout déficit. En cas d'insuffisance d'apport, les premiers troubles apparaissent dans les jours suivants. Il en est de même en cas d'augmentation des besoins (alcoolisme, diarrhée).
La concentration en tiamine est de 20 à 75µg/l dans le sang total,18 à 62µg/l dans le sérum, 80µg/l dans les globules rouges et 675µg/l dans les globules blancs.
Elimination
La thiamine et ses métabolites sont éliminés par voie rénale. En cas d'apport excessif, la vitamine B1 inchangée est rapidement éliminée dans les urines.
Il existe aussi une petite élimination fécale et sudorale.

Rôles

Rôles biochimiques 
Le pyrophosphate de thiamine est indispensable à l'action de certains enzymes: alphacétoacide-deshydrogénases, trancétolase. Ces réactions jouent un rôle important dans la production d'énergie, elles ont ainsi une action vitale pour la cellule.
Rôles biologiques
Le cerveau et le système nerveux central puisent leur énergie principalement dans l'oxydation du glucose. Or la vitamine B1, par ses rôles de cofacteurs enzymatiques, conditionne la production d'énergie par cette voie; le déficit se traduira donc par des dysfonctionnements neurologiques.
Pour cette même raison, le coeur et le myocarde sont très sensibles aux carences en thiamine.
Enfin, sans thiamine, l'appétit disparaît pour faire place à l'anorexie.
Le béri-béri exprime ces symptômes de facon variable en fonction des habitudes alimentaires. Dans la forme sèche du béri-béri on observe surtout des polynévrites avec troubles de la marche, dans la forme humide on a surtout des atteintes cardiaques, enfin la forme cérébrale (encéphalopathie de Gayet-Wernicke) avec symptomes neuro-psychiatriques.
La carence pourra être décelée par un dosage de vitamine B1 dans le sang, dans les urines, pardosage de l'activation des trancétolases érythrocytaires.
   

Carence

Une carence d'apport peut apparaître après consommation prolongée de céréales et farine trop raffinées (farine blanche, riz blanc poli), par régime alimentaire deséquilibré. Dans les pays industrialisés, les roupes à risque de carence sont les alcooliques chroniques, les malabsorptions, les personnes âgées, les patients traités par alimentation parentérale, les maladies génétiques thiamine sensibles.
Les signes de carence sont:
  - asthénie, perte de poids, anorexie, constipation, troubles gastriques
     -  atteinte nerveuse périphérique: atrophie musculaire, douleurs musculaires, paresthésies, abolition des réflexes tendineux
     - modifications de l'électrocardiograme
L'anorexie accompagnée parfois de vomissements intervient en premier.





Apports

Apports nutritionnels conseillés en thiamine:
Nourrissons   0-1an        0,4mg/j
Enfants          1 à 3 ans   0,7mg/j
                       4 à 9 ans   0,8mg/j
                       10 à 12 ans   1,2mg/j
Hommes, adolescents, adultes  1,5mg/l
Femmes, adolescentes, adultes 1,3mg/l
Grossesse                                   1,8mg/l
Adultes, dépenses énergétiques élevées 1,8mg/l

● A cause de cette diversité de provenance, les auntités de vitamine A ne sont pas citées en grammes mais en éauivalents rétinol (ER,RE) ou en Unités Internationales (UI). Un Equivalent Rétinol est égal à 1µg de rétinol ou 3,33 Unités Internationales. Théoriauement, un ER est aussi égal à 6µg de béta-cqrotène ou 12µg de cryptoxanthines. Mais ces éqquivalences avec les caroténoides sont actuellement contestées, et il faudrait en réalité 10µg de béta-carotène pour donner 1 ER et 20µ de cryptoxanthines.    

VITAMINE B9

Définition

Le nom chimique de la vitamine B1 est " thiamine ", terme qui sous entend sa structure chimique incluant à la fois un atome de Soufre et une fonction amine quaternaire. La forme active est en fait le pyrophosphate de thiamine, seul composé à activité vitaminique B1. Des modifications, même mineures de cette molécule annulent son activité vitaminique.

Source

On trouve la thiamine en quantités importantes dans la viande, le foie, les rognons, la levure de bière, les céréales (riz, blé), le pain complet, le soja. Dans ces céréales, la thiamine est surtout présente dans les enveloppes externes, ce qui explique la survenue de carences en cas d'affinage trop complet des farines et des graines des céréales.

Métabolisme

Absorption
L'absorption intestinale de la thiamine se fait dans le duodénum par un processus actif et saturable. Lorsque l'absorption active est à son maximum, une diffusion passive intervient. Après absorption intestinale, la thiamine est rapidement phosphorylée dans le foie pour donner le pyrophosphate de thiamine, forme active de la vitamine B1.
Transport
Dans le sang, on trouve environ trois quarts de forme phosphorylée, et un quart de forme libre. La vitamine B1 circule surtout dans les cellules sanguines: leucocytes, érythrocytes et plaquettes sanguines. Les oganes les plus riches en vitamine B1 sont le coeur, le foie, le cerveau et les reins. Mais il n'esiste pas de stockage pour la vitamine B1, les excès d'apport sont rapidement éliminés, il faut donc un apport régulier pour éviter tout déficit. En cas d'insuffisance d'apport, les premiers troubles apparaissent dans les jours suivants. Il en est de même en cas d'augmentation des besoins (alcoolisme, diarrhée).
La concentration en tiamine est de 20 à 75µg/l dans le sang total,18 à 62µg/l dans le sérum, 80µg/l dans les globules rouges et 675µg/l dans les globules blancs.
Elimination
La thiamine et ses métabolites sont éliminés par voie rénale. En cas d'apport excessif, la vitamine B1 inchangée est rapidement éliminée dans les urines.
Il existe aussi une petite élimination fécale et sudorale.

Rôles

Rôles biochimiques 
Le pyrophosphate de thiamine est indispensable à l'action de certains enzymes: alphacétoacide-deshydrogénases, trancétolase. Ces réactions jouent un rôle important dans la production d'énergie, elles ont ainsi une action vitale pour la cellule.
Rôles biologiques
Le cerveau et le système nerveux central puisent leur énergie principalement dans l'oxydation du glucose. Or la vitamine B1, par ses rôles de cofacteurs enzymatiques, conditionne la production d'énergie par cette voie; le déficit se traduira donc par des dysfonctionnements neurologiques.
Pour cette même raison, le coeur et le myocarde sont très sensibles aux carences en thiamine.
Enfin, sans thiamine, l'appétit disparaît pour faire place à l'anorexie.
Le béri-béri exprime ces symptômes de facon variable en fonction des habitudes alimentaires. Dans la forme sèche du béri-béri on observe surtout des polynévrites avec troubles de la marche, dans la forme humide on a surtout des atteintes cardiaques, enfin la forme cérébrale (encéphalopathie de Gayet-Wernicke) avec symptomes neuro-psychiatriques.
La carence pourra être décelée par un dosage de vitamine B1 dans le sang, dans les urines, pardosage de l'activation des trancétolases érythrocytaires.
   

Carence

Une carence d'apport peut apparaître après consommation prolongée de céréales et farine trop raffinées (farine blanche, riz blanc poli), par régime alimentaire deséquilibré. Dans les pays industrialisés, les roupes à risque de carence sont les alcooliques chroniques, les malabsorptions, les personnes âgées, les patients traités par alimentation parentérale, les maladies génétiques thiamine sensibles.
Les signes de carence sont:
  - asthénie, perte de poids, anorexie, constipation, troubles gastriques
     -  atteinte nerveuse périphérique: atrophie musculaire, douleurs musculaires, paresthésies, abolition des réflexes tendineux
     - modifications de l'électrocardiograme
L'anorexie accompagnée parfois de vomissements intervient en premier.





Apports

Apports nutritionnels conseillés en thiamine:
Nourrissons   0-1an        0,4mg/j
Enfants          1 à 3 ans   0,7mg/j
                       4 à 9 ans   0,8mg/j
                       10 à 12 ans   1,2mg/j
Hommes, adolescents, adultes  1,5mg/l
Femmes, adolescentes, adultes 1,3mg/l
Grossesse                                   1,8mg/l
Adultes, dépenses énergétiques élevées 1,8mg/l

● A cause de cette diversité de provenance, les auntités de vitamine A ne sont pas citées en grammes mais en éauivalents rétinol (ER,RE) ou en Unités Internationales (UI). Un Equivalent Rétinol est égal à 1µg de rétinol ou 3,33 Unités Internationales. Théoriauement, un ER est aussi égal à 6µg de béta-cqrotène ou 12µg de cryptoxanthines. Mais ces éqquivalences avec les caroténoides sont actuellement contestées, et il faudrait en réalité 10µg de béta-carotène pour donner 1 ER et 20µ de cryptoxanthines.    

VITAMINE B12

Définition

Le nom chimique de la vitamine B1 est " thiamine ", terme qui sous entend sa structure chimique incluant à la fois un atome de Soufre et une fonction amine quaternaire. La forme active est en fait le pyrophosphate de thiamine, seul composé à activité vitaminique B1. Des modifications, même mineures de cette molécule annulent son activité vitaminique.

Source

On trouve la thiamine en quantités importantes dans la viande, le foie, les rognons, la levure de bière, les céréales (riz, blé), le pain complet, le soja. Dans ces céréales, la thiamine est surtout présente dans les enveloppes externes, ce qui explique la survenue de carences en cas d'affinage trop complet des farines et des graines des céréales.

Métabolisme

Absorption
L'absorption intestinale de la thiamine se fait dans le duodénum par un processus actif et saturable. Lorsque l'absorption active est à son maximum, une diffusion passive intervient. Après absorption intestinale, la thiamine est rapidement phosphorylée dans le foie pour donner le pyrophosphate de thiamine, forme active de la vitamine B1.
Transport
Dans le sang, on trouve environ trois quarts de forme phosphorylée, et un quart de forme libre. La vitamine B1 circule surtout dans les cellules sanguines: leucocytes, érythrocytes et plaquettes sanguines. Les oganes les plus riches en vitamine B1 sont le coeur, le foie, le cerveau et les reins. Mais il n'esiste pas de stockage pour la vitamine B1, les excès d'apport sont rapidement éliminés, il faut donc un apport régulier pour éviter tout déficit. En cas d'insuffisance d'apport, les premiers troubles apparaissent dans les jours suivants. Il en est de même en cas d'augmentation des besoins (alcoolisme, diarrhée).
La concentration en tiamine est de 20 à 75µg/l dans le sang total,18 à 62µg/l dans le sérum, 80µg/l dans les globules rouges et 675µg/l dans les globules blancs.
Elimination
La thiamine et ses métabolites sont éliminés par voie rénale. En cas d'apport excessif, la vitamine B1 inchangée est rapidement éliminée dans les urines.
Il existe aussi une petite élimination fécale et sudorale.

Rôles

Rôles biochimiques 
Le pyrophosphate de thiamine est indispensable à l'action de certains enzymes: alphacétoacide-deshydrogénases, trancétolase. Ces réactions jouent un rôle important dans la production d'énergie, elles ont ainsi une action vitale pour la cellule.
Rôles biologiques
Le cerveau et le système nerveux central puisent leur énergie principalement dans l'oxydation du glucose. Or la vitamine B1, par ses rôles de cofacteurs enzymatiques, conditionne la production d'énergie par cette voie; le déficit se traduira donc par des dysfonctionnements neurologiques.
Pour cette même raison, le coeur et le myocarde sont très sensibles aux carences en thiamine.
Enfin, sans thiamine, l'appétit disparaît pour faire place à l'anorexie.
Le béri-béri exprime ces symptômes de facon variable en fonction des habitudes alimentaires. Dans la forme sèche du béri-béri on observe surtout des polynévrites avec troubles de la marche, dans la forme humide on a surtout des atteintes cardiaques, enfin la forme cérébrale (encéphalopathie de Gayet-Wernicke) avec symptomes neuro-psychiatriques.
La carence pourra être décelée par un dosage de vitamine B1 dans le sang, dans les urines, pardosage de l'activation des trancétolases érythrocytaires.
   

Carence

Une carence d'apport peut apparaître après consommation prolongée de céréales et farine trop raffinées (farine blanche, riz blanc poli), par régime alimentaire deséquilibré. Dans les pays industrialisés, les roupes à risque de carence sont les alcooliques chroniques, les malabsorptions, les personnes âgées, les patients traités par alimentation parentérale, les maladies génétiques thiamine sensibles.
Les signes de carence sont:
  - asthénie, perte de poids, anorexie, constipation, troubles gastriques
     -  atteinte nerveuse périphérique: atrophie musculaire, douleurs musculaires, paresthésies, abolition des réflexes tendineux
     - modifications de l'électrocardiograme
L'anorexie accompagnée parfois de vomissements intervient en premier.





Apports

Apports nutritionnels conseillés en thiamine:
Nourrissons   0-1an        0,4mg/j
Enfants          1 à 3 ans   0,7mg/j
                       4 à 9 ans   0,8mg/j
                       10 à 12 ans   1,2mg/j
Hommes, adolescents, adultes  1,5mg/l
Femmes, adolescentes, adultes 1,3mg/l
Grossesse                                   1,8mg/l
Adultes, dépenses énergétiques élevées 1,8mg/l

● A cause de cette diversité de provenance, les auntités de vitamine A ne sont pas citées en grammes mais en éauivalents rétinol (ER,RE) ou en Unités Internationales (UI). Un Equivalent Rétinol est égal à 1µg de rétinol ou 3,33 Unités Internationales. Théoriauement, un ER est aussi égal à 6µg de béta-cqrotène ou 12µg de cryptoxanthines. Mais ces éqquivalences avec les caroténoides sont actuellement contestées, et il faudrait en réalité 10µg de béta-carotène pour donner 1 ER et 20µ de cryptoxanthines.    

VITAMINE C

Définition

Le nom chimique de la vitamine B1 est " thiamine ", terme qui sous entend sa structure chimique incluant à la fois un atome de Soufre et une fonction amine quaternaire. La forme active est en fait le pyrophosphate de thiamine, seul composé à activité vitaminique B1. Des modifications, même mineures de cette molécule annulent son activité vitaminique.

Source

On trouve la thiamine en quantités importantes dans la viande, le foie, les rognons, la levure de bière, les céréales (riz, blé), le pain complet, le soja. Dans ces céréales, la thiamine est surtout présente dans les enveloppes externes, ce qui explique la survenue de carences en cas d'affinage trop complet des farines et des graines des céréales.

Métabolisme

Absorption
L'absorption intestinale de la thiamine se fait dans le duodénum par un processus actif et saturable. Lorsque l'absorption active est à son maximum, une diffusion passive intervient. Après absorption intestinale, la thiamine est rapidement phosphorylée dans le foie pour donner le pyrophosphate de thiamine, forme active de la vitamine B1.
Transport
Dans le sang, on trouve environ trois quarts de forme phosphorylée, et un quart de forme libre. La vitamine B1 circule surtout dans les cellules sanguines: leucocytes, érythrocytes et plaquettes sanguines. Les oganes les plus riches en vitamine B1 sont le coeur, le foie, le cerveau et les reins. Mais il n'esiste pas de stockage pour la vitamine B1, les excès d'apport sont rapidement éliminés, il faut donc un apport régulier pour éviter tout déficit. En cas d'insuffisance d'apport, les premiers troubles apparaissent dans les jours suivants. Il en est de même en cas d'augmentation des besoins (alcoolisme, diarrhée).
La concentration en tiamine est de 20 à 75µg/l dans le sang total,18 à 62µg/l dans le sérum, 80µg/l dans les globules rouges et 675µg/l dans les globules blancs.
Elimination
La thiamine et ses métabolites sont éliminés par voie rénale. En cas d'apport excessif, la vitamine B1 inchangée est rapidement éliminée dans les urines.
Il existe aussi une petite élimination fécale et sudorale.

Rôles

Rôles biochimiques 
Le pyrophosphate de thiamine est indispensable à l'action de certains enzymes: alphacétoacide-deshydrogénases, trancétolase. Ces réactions jouent un rôle important dans la production d'énergie, elles ont ainsi une action vitale pour la cellule.
Rôles biologiques
Le cerveau et le système nerveux central puisent leur énergie principalement dans l'oxydation du glucose. Or la vitamine B1, par ses rôles de cofacteurs enzymatiques, conditionne la production d'énergie par cette voie; le déficit se traduira donc par des dysfonctionnements neurologiques.
Pour cette même raison, le coeur et le myocarde sont très sensibles aux carences en thiamine.
Enfin, sans thiamine, l'appétit disparaît pour faire place à l'anorexie.
Le béri-béri exprime ces symptômes de facon variable en fonction des habitudes alimentaires. Dans la forme sèche du béri-béri on observe surtout des polynévrites avec troubles de la marche, dans la forme humide on a surtout des atteintes cardiaques, enfin la forme cérébrale (encéphalopathie de Gayet-Wernicke) avec symptomes neuro-psychiatriques.
La carence pourra être décelée par un dosage de vitamine B1 dans le sang, dans les urines, pardosage de l'activation des trancétolases érythrocytaires.
   

Carence

Une carence d'apport peut apparaître après consommation prolongée de céréales et farine trop raffinées (farine blanche, riz blanc poli), par régime alimentaire deséquilibré. Dans les pays industrialisés, les roupes à risque de carence sont les alcooliques chroniques, les malabsorptions, les personnes âgées, les patients traités par alimentation parentérale, les maladies génétiques thiamine sensibles.
Les signes de carence sont:
  - asthénie, perte de poids, anorexie, constipation, troubles gastriques
     -  atteinte nerveuse périphérique: atrophie musculaire, douleurs musculaires, paresthésies, abolition des réflexes tendineux
     - modifications de l'électrocardiograme
L'anorexie accompagnée parfois de vomissements intervient en premier.





Apports

Apports nutritionnels conseillés en thiamine:
Nourrissons   0-1an        0,4mg/j
Enfants          1 à 3 ans   0,7mg/j
                       4 à 9 ans   0,8mg/j
                       10 à 12 ans   1,2mg/j
Hommes, adolescents, adultes  1,5mg/l
Femmes, adolescentes, adultes 1,3mg/l
Grossesse                                   1,8mg/l
Adultes, dépenses énergétiques élevées 1,8mg/l

● A cause de cette diversité de provenance, les auntités de vitamine A ne sont pas citées en grammes mais en éauivalents rétinol (ER,RE) ou en Unités Internationales (UI). Un Equivalent Rétinol est égal à 1µg de rétinol ou 3,33 Unités Internationales. Théoriauement, un ER est aussi égal à 6µg de béta-cqrotène ou 12µg de cryptoxanthines. Mais ces éqquivalences avec les caroténoides sont actuellement contestées, et il faudrait en réalité 10µg de béta-carotène pour donner 1 ER et 20µ de cryptoxanthines.    

VITAMINE D

Définition

Le nom chimique de la vitamine B1 est " thiamine ", terme qui sous entend sa structure chimique incluant à la fois un atome de Soufre et une fonction amine quaternaire. La forme active est en fait le pyrophosphate de thiamine, seul composé à activité vitaminique B1. Des modifications, même mineures de cette molécule annulent son activité vitaminique.

Source

On trouve la thiamine en quantités importantes dans la viande, le foie, les rognons, la levure de bière, les céréales (riz, blé), le pain complet, le soja. Dans ces céréales, la thiamine est surtout présente dans les enveloppes externes, ce qui explique la survenue de carences en cas d'affinage trop complet des farines et des graines des céréales.

Métabolisme

Absorption
L'absorption intestinale de la thiamine se fait dans le duodénum par un processus actif et saturable. Lorsque l'absorption active est à son maximum, une diffusion passive intervient. Après absorption intestinale, la thiamine est rapidement phosphorylée dans le foie pour donner le pyrophosphate de thiamine, forme active de la vitamine B1.
Transport
Dans le sang, on trouve environ trois quarts de forme phosphorylée, et un quart de forme libre. La vitamine B1 circule surtout dans les cellules sanguines: leucocytes, érythrocytes et plaquettes sanguines. Les oganes les plus riches en vitamine B1 sont le coeur, le foie, le cerveau et les reins. Mais il n'esiste pas de stockage pour la vitamine B1, les excès d'apport sont rapidement éliminés, il faut donc un apport régulier pour éviter tout déficit. En cas d'insuffisance d'apport, les premiers troubles apparaissent dans les jours suivants. Il en est de même en cas d'augmentation des besoins (alcoolisme, diarrhée).
La concentration en tiamine est de 20 à 75µg/l dans le sang total,18 à 62µg/l dans le sérum, 80µg/l dans les globules rouges et 675µg/l dans les globules blancs.
Elimination
La thiamine et ses métabolites sont éliminés par voie rénale. En cas d'apport excessif, la vitamine B1 inchangée est rapidement éliminée dans les urines.
Il existe aussi une petite élimination fécale et sudorale.

Rôles

Rôles biochimiques 
Le pyrophosphate de thiamine est indispensable à l'action de certains enzymes: alphacétoacide-deshydrogénases, trancétolase. Ces réactions jouent un rôle important dans la production d'énergie, elles ont ainsi une action vitale pour la cellule.
Rôles biologiques
Le cerveau et le système nerveux central puisent leur énergie principalement dans l'oxydation du glucose. Or la vitamine B1, par ses rôles de cofacteurs enzymatiques, conditionne la production d'énergie par cette voie; le déficit se traduira donc par des dysfonctionnements neurologiques.
Pour cette même raison, le coeur et le myocarde sont très sensibles aux carences en thiamine.
Enfin, sans thiamine, l'appétit disparaît pour faire place à l'anorexie.
Le béri-béri exprime ces symptômes de facon variable en fonction des habitudes alimentaires. Dans la forme sèche du béri-béri on observe surtout des polynévrites avec troubles de la marche, dans la forme humide on a surtout des atteintes cardiaques, enfin la forme cérébrale (encéphalopathie de Gayet-Wernicke) avec symptomes neuro-psychiatriques.
La carence pourra être décelée par un dosage de vitamine B1 dans le sang, dans les urines, pardosage de l'activation des trancétolases érythrocytaires.
   

Carence

Une carence d'apport peut apparaître après consommation prolongée de céréales et farine trop raffinées (farine blanche, riz blanc poli), par régime alimentaire deséquilibré. Dans les pays industrialisés, les roupes à risque de carence sont les alcooliques chroniques, les malabsorptions, les personnes âgées, les patients traités par alimentation parentérale, les maladies génétiques thiamine sensibles.
Les signes de carence sont:
  - asthénie, perte de poids, anorexie, constipation, troubles gastriques
     -  atteinte nerveuse périphérique: atrophie musculaire, douleurs musculaires, paresthésies, abolition des réflexes tendineux
     - modifications de l'électrocardiograme
L'anorexie accompagnée parfois de vomissements intervient en premier.





Apports

Apports nutritionnels conseillés en thiamine:
Nourrissons   0-1an        0,4mg/j
Enfants          1 à 3 ans   0,7mg/j
                       4 à 9 ans   0,8mg/j
                       10 à 12 ans   1,2mg/j
Hommes, adolescents, adultes  1,5mg/l
Femmes, adolescentes, adultes 1,3mg/l
Grossesse                                   1,8mg/l
Adultes, dépenses énergétiques élevées 1,8mg/l

● A cause de cette diversité de provenance, les auntités de vitamine A ne sont pas citées en grammes mais en éauivalents rétinol (ER,RE) ou en Unités Internationales (UI). Un Equivalent Rétinol est égal à 1µg de rétinol ou 3,33 Unités Internationales. Théoriauement, un ER est aussi égal à 6µg de béta-cqrotène ou 12µg de cryptoxanthines. Mais ces éqquivalences avec les caroténoides sont actuellement contestées, et il faudrait en réalité 10µg de béta-carotène pour donner 1 ER et 20µ de cryptoxanthines.    

VITAMINE E

Définition

Le nom chimique de la vitamine B1 est " thiamine ", terme qui sous entend sa structure chimique incluant à la fois un atome de Soufre et une fonction amine quaternaire. La forme active est en fait le pyrophosphate de thiamine, seul composé à activité vitaminique B1. Des modifications, même mineures de cette molécule annulent son activité vitaminique.

Source

On trouve la thiamine en quantités importantes dans la viande, le foie, les rognons, la levure de bière, les céréales (riz, blé), le pain complet, le soja. Dans ces céréales, la thiamine est surtout présente dans les enveloppes externes, ce qui explique la survenue de carences en cas d'affinage trop complet des farines et des graines des céréales.

Métabolisme

Absorption
L'absorption intestinale de la thiamine se fait dans le duodénum par un processus actif et saturable. Lorsque l'absorption active est à son maximum, une diffusion passive intervient. Après absorption intestinale, la thiamine est rapidement phosphorylée dans le foie pour donner le pyrophosphate de thiamine, forme active de la vitamine B1.
Transport
Dans le sang, on trouve environ trois quarts de forme phosphorylée, et un quart de forme libre. La vitamine B1 circule surtout dans les cellules sanguines: leucocytes, érythrocytes et plaquettes sanguines. Les oganes les plus riches en vitamine B1 sont le coeur, le foie, le cerveau et les reins. Mais il n'esiste pas de stockage pour la vitamine B1, les excès d'apport sont rapidement éliminés, il faut donc un apport régulier pour éviter tout déficit. En cas d'insuffisance d'apport, les premiers troubles apparaissent dans les jours suivants. Il en est de même en cas d'augmentation des besoins (alcoolisme, diarrhée).
La concentration en tiamine est de 20 à 75µg/l dans le sang total,18 à 62µg/l dans le sérum, 80µg/l dans les globules rouges et 675µg/l dans les globules blancs.
Elimination
La thiamine et ses métabolites sont éliminés par voie rénale. En cas d'apport excessif, la vitamine B1 inchangée est rapidement éliminée dans les urines.
Il existe aussi une petite élimination fécale et sudorale.

Rôles

Rôles biochimiques 
Le pyrophosphate de thiamine est indispensable à l'action de certains enzymes: alphacétoacide-deshydrogénases, trancétolase. Ces réactions jouent un rôle important dans la production d'énergie, elles ont ainsi une action vitale pour la cellule.
Rôles biologiques
Le cerveau et le système nerveux central puisent leur énergie principalement dans l'oxydation du glucose. Or la vitamine B1, par ses rôles de cofacteurs enzymatiques, conditionne la production d'énergie par cette voie; le déficit se traduira donc par des dysfonctionnements neurologiques.
Pour cette même raison, le coeur et le myocarde sont très sensibles aux carences en thiamine.
Enfin, sans thiamine, l'appétit disparaît pour faire place à l'anorexie.
Le béri-béri exprime ces symptômes de facon variable en fonction des habitudes alimentaires. Dans la forme sèche du béri-béri on observe surtout des polynévrites avec troubles de la marche, dans la forme humide on a surtout des atteintes cardiaques, enfin la forme cérébrale (encéphalopathie de Gayet-Wernicke) avec symptomes neuro-psychiatriques.
La carence pourra être décelée par un dosage de vitamine B1 dans le sang, dans les urines, pardosage de l'activation des trancétolases érythrocytaires.
   

Carence

Une carence d'apport peut apparaître après consommation prolongée de céréales et farine trop raffinées (farine blanche, riz blanc poli), par régime alimentaire deséquilibré. Dans les pays industrialisés, les roupes à risque de carence sont les alcooliques chroniques, les malabsorptions, les personnes âgées, les patients traités par alimentation parentérale, les maladies génétiques thiamine sensibles.
Les signes de carence sont:
  - asthénie, perte de poids, anorexie, constipation, troubles gastriques
     -  atteinte nerveuse périphérique: atrophie musculaire, douleurs musculaires, paresthésies, abolition des réflexes tendineux
     - modifications de l'électrocardiograme
L'anorexie accompagnée parfois de vomissements intervient en premier.





Apports

Apports nutritionnels conseillés en thiamine:
Nourrissons   0-1an        0,4mg/j
Enfants          1 à 3 ans   0,7mg/j
                       4 à 9 ans   0,8mg/j
                       10 à 12 ans   1,2mg/j
Hommes, adolescents, adultes  1,5mg/l
Femmes, adolescentes, adultes 1,3mg/l
Grossesse                                   1,8mg/l
Adultes, dépenses énergétiques élevées 1,8mg/l

● A cause de cette diversité de provenance, les auntités de vitamine A ne sont pas citées en grammes mais en éauivalents rétinol (ER,RE) ou en Unités Internationales (UI). Un Equivalent Rétinol est égal à 1µg de rétinol ou 3,33 Unités Internationales. Théoriauement, un ER est aussi égal à 6µg de béta-cqrotène ou 12µg de cryptoxanthines. Mais ces éqquivalences avec les caroténoides sont actuellement contestées, et il faudrait en réalité 10µg de béta-carotène pour donner 1 ER et 20µ de cryptoxanthines.